Mon travail dans le jeu vidéo


Né en 1976, je fais parti de la génération qui a connu les débuts de l’histoire du jeu vidéo.

J’ai commencé très tôt à jouer à Pong sur l’Atari 2600 de mes voisins plus âgés que moi et à Space Invaders.

Et puis mon père m’a acheté un TO7-70 alors que j’avais 7 ans. C’était un ordinateur de la marque Thomson avec stylo optique, cartouches ou k7. Les K7 mettaient trois quart d’heure à charger un jeu et une fois sur trois, celui-ci n’avait pas bien chargé et il fallait le relancer, c’était horrible… et aussi merveilleux, une nouvelle ère qui débutait.

J’ai beaucoup joué à Pacman dessus (du moins une version de Pacman avec des réveils en guise de fantômes), je me suis fatigué devant L’aigle d’or, j’ai galéré à Miner 2049, Pulsar 2 ou Yéty et je me suis cassé la tête sur Vampire et Sorcery.

Avec le recul, je dirais que pour la majorité des jeux de cette génération, mon bonheur se trouvait d’avantage dans l’espoir et l’envie que je fondais pendant le chargement, plutôt que dans le jeu lui-même qui montrait rapidement ses limites…

Lire la suite


Club complément

Il ne s’agit pas d’un jeu vidéo mais si je place ce petit dossier dans cette rubrique, c’est parce que c’est Xavier, le DG d’In Utero, qui m’avait demandé à l’époque de réfléchir sur une idée de projet internet (nouveau média grand public du début du 21ème). J’y avais donc un peu réfléchi, mais mon idée ne lui avait pas parlé.
Aurait-ce changé quoique ce soit si le projet lui avait plu ? D’une idée à sa réalisation et sa réussite, je sais qu’il y a un fossé. Toujours est-il qu'environ un an et demi plus tard le fameux site de rencontre Meetic voyait le jour.

Slidewind Arena

L’un des deux jeux que j’ai commencé chez In Utero. Outre l’univers quelque peu déjanté et sombre dont j’ai construit le background, j’ai surtout eu à réfléchir à l'arbre des compétences des gladiateurs et aux différentes règles et mécaniques de jeu à établir, ainsi qu'à la physique du jeu qui influait directement sur ces mécaniques.
Le studio terminait de réaliser un petit film de présentation pour trouver un éditeur lorsqu'il a déposé le bilan.

Welcome to Vernumbria

L’autre jeu sur lequel j’ai travaillé chez In Utero : l’idée de départ venait de moi, j’avais envie de réaliser un survival horror en monde ouvert avec des mécaniques de jeu orientées enquête policière.
J’imaginais une approche psychologique avec beaucoup de dialogues. C’était un projet très ambitieux pour l’époque. J’ai eu le temps de définir les mécaniques principales du jeu, de le scénariser en entier et de commencer l’écriture de certains dialogues et de certains plans.

L’arène du Talion

Le jeu de plateau que j’avais inventé en 1994 était une excellente base pour un jeu vidéo de stratégie tour par tour. Entre 1996 et début 2000, dès que j’avais un peu de temps, je m’employais à faire avancer ce projet.
Dans mon roman d’anticipation, je fais largement référence à ce jeu, car le personnage principal de mon livre commence sa carrière d’e-sportif sur ce nouveau jeu qui fait un carton en 2025 ;)