J’avais trouvé un dessinateur avec un style qui convenait bien.

Mais il faut savoir que très peu de dessinateurs arrivent à vivre de la bande dessinée. L’ambition de ceux qui caressent ce rêve ne doit pas s’arrêter à la sortie d’un premier album chez un éditeur. S’ils veulent un jour pouvoir vivre de leur art, cet album ne doit pas se contenter d’être sympa, il doit marquer les esprits. Autrement, c’est malheureusement beaucoup de temps et d’efforts qui ne mèneront finalement qu’à une déconvenue d’autant plus difficile à accepter.

Ce dessinateur ne se rendait pas vraiment compte de l’abnégation que demande la réalisation d’un premier tome de BD. Il a abandonné avant de finir les 2 premières planches...


Cliquez sur les vignettes pour faire apparaître les illustrations.